Gouttelettes d'Ô

23 février 2015

Harnais proclive

Il y a presque 2 ans, je réalisai dans l'urgence un harnais, aussi appelé culotte, pour couchage proclive. Miss E. sortait tout juste de l'hôpital et trainait toujours sa bronchiolite. Le couchage à 30° d'inclinaison était donc de rigueur et il fallait arnacher bébé pour éviter sa glissade perpétuelle.

J'ai vendu dernièrement son harnais et j'ai eu des demandes pour en réaliser d'autres. En effet, il n'a pas l'air aisé de trouver ces petites choses, et nombreux sont les bébés à en avoir besoin : bronchiolite, reflux gastro oesophagien (RGO), asthme...

Ce système permet de ne pas investir dans un matelas spécial, mais d'adapter son matériel de puériculture. Pour cela, il faut soit lever le sommier et le caler, soit surélever les pieds du lit (option que nous avions choisie). On fixe ensuite le harnais (barreaux ou sommier), et c'est parti pour un gros dodo !

Je propose aujourd'hui 2 harnais à la vente. Ils sont donc neufs.

J'ai largement modifié le modèle initial :

- ils sont toujours adaptables grâce aux larges scratchs ventraux,

- les harnais sont équipés de plusieurs boutons pressions afin de pouvoir règler aux différents lits,

- ils sont utilisables avec des turbulettes,

- les matières utilisées permettent un lavage à 30°C en machine.

 

Pluie d'étoiles

harnaisetoilesroses

 

Matelassé de coton intérieur, coton gratté extérieur, sangle en coton

 

harnais

 

Danse des grenouilles

harnaisgrenouilles

Matelassé de coton intérieur, coton gratté extérieur, sangle en coton

 

Prix 35,00 € (HFP)

Pour commander et/ou si vous avez des questions, vous pouvez me joindre par "contactez l'auteur" (en haut à gauche).

 

Posté par laure172 à 09:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


20 février 2015

Mon cadeau !

Ce message j'ai longuement hésité à le faire, mais je me suis dit qu'il pourrait peut-être aider quelques unes dans leur choix ou tout du moins dans leur réflexion.

En décembre, je réalisai deux sacs à dos et un dragon. Cette période a été charnière dans ma relation avec ma machine à coudre. En effet, j'ai cassé 6 aiguilles rien que pour les sacs ! Quant au dragon, j'ai cousu certaines pièces à la main...

Cette machine, c'est la Brother Innovis 30 :

MAC4

 

Je l'avais achetée, il y a un petit peu plus de 3 ans sur le site anglais Sewing Machines Direct. A cette époque plusieurs choses étaient entrées en compte dans mon choix :

- changer de machine, puisque je partais du modèle LIDL : résistant et simple qui permet de s'essayer à la couture.

- mon budget limité à 400€. Ce site anglais, que je recommande, proposait ce modèle 200€ moins cher qu'en France. La livraison avait été rapide et suite à un problème de fabrication, ils m'avaient échangé la machine.

- et les copines qui possèdaient ce modèle et qui en étaient ravies !

Bien sûr à l'époque j'avais émis quelques doutes sur la robustesse de cette petite électronique, et j'avais établi une petite liste où apparaissaient finalement plutôt de beaux modèles mécaniques.

Mais c'est une démonstration de boutonnière automatique en une seule étape qui m'a convaincue... On est parfois très faible...

Les mois ont passé et très rapidement je me suis rendue compte que cette petite machine polyvalente ne me convenait pas. Enfin plus exactement ne convenait pas à MA couture...

Au départ on se résigne, en se disant que l'on a investi, que l'on s'est trompé, mais que l'on assume...

Et puis les cris qui sortent de mon atelier sont devenus de plus en plus forts, jusqu'à alerter l'homme de la maison !

En décembre, la coupe était pleine... et c'est avec une pointe d'humiliation que j'avouais mon drame à mon homme... La décision fut rapidement prise de la vendre. Ca c'était la première étape, la plus simple finalement.

C'est avec nostalgie que je vous annonce ici, qu'elle coule maintenant des jours heureux dans un club de couture au fin fond de la Vendée...

L'étape suivante fut le choix du nouveau modèle... et là une abime s'ouvrait devant moi. Pour m'aider mon homme me proposait un budget quasi illimité : "choisis ce qui te va le mieux !"

"Gloups...Oui mais c'est quoi ?????...."

J'ai rapidement  déterminé un budget, car pour moi c'était évident que je ne pouvais pas non plus endêter toute la famille. Je me suis donc fixée entre 800 et 1000€.

Je me suis ensuite donnée les critères de ma machine idéale :

- passage "harmonieux" des épaisseurs, comme des tissus fins

- suffisament intuitive 

- au minimum une boutonnière automatique (on ne se refait pas...)

- un réparateur de la marque pas trop loin de chez moi (on n'est jamais trop prudent...)

  

Et au final, j'ai obtenu une short list :

- Eden Rose 250 C HUSQVARNA (série limitée en voie de disparition)

- Opal 690 Q HUSQVARNA

- Expression 3.2 PFAFF (en arrêt de fabrication puisque remplacée par la 3.5)

- HZL 300 F JUKI

 

Ensuite j'ai cherché et consulté des pages et des pages d'avis, dans toutes les langues. Certaines avaient eu la générosité de nous donner des articles riches et détaillés, comme chez : Félicie à Paris, Annie Coton ou Le Temps de Vivre...

Il y a eu aussi les nombreux échanges collectés sur les forums des Fées Tisseuses et bien sûr Thread&needles.

Au comble du tournage en rond, je me suis dit que le mieux était encore de les essayer ! J'ai donc essayé tous ces modèles chez 2 revendeurs différents près de chez moi.

 

Les HUSQVARNA m'ont beaucoup plu :

- La pression automatique du pied grâce au SENSOR SYSTEM®,

- le SEWING ADVISOR® qui permet de vous aider dans votre sélection en fonction du tissu utilisé,

- les tissus filaient gentiment sous le pied quelque soit leur épaisseur,

La vendeuse m'a par contre déconseillée l'Eden Rose, qui était une série limité, pour le suivi des pièces.

 

La PFAFF est resté en course grâce à :

- son espace de travail,

- son double entrainement IDT,

- et comme les HUSQVARNA, les tissus étaient "avalés" sans souci.

 

Par contre la JUKI m'a déçue à cause de son bruit de marteau piqueur ! J'avoue avoir pris peur.

 

Me restait toujours 2 machines en lice...

 

Et alors ?

C'est avec une bouteille lancée à la mer à A-S (qui a eu la gentillesse de répondre en un temps record) que j'ai fini de mon convaincre. Ce serait PFAFF !

 

Me voici donc partie pour commander l'Expression 3.2. Je trouve une promo sur le site italien SHOPTY où elle était proposée à 799€ (son prix a changé je crois depuis).

 

Et finalement à l'arrivée, c'est une PFAFF 3.5 qui trône fièrement dans mon atelier.

DSC04206

 

 

Et bien je suis ravie !

J'ai tout d'abord été étonnée par sa grandeur. En effet ses dimensions ont prises toutes leurs ampleurs dans le vide laissé par la Brother.

 

DSC04207

 

 

Ensuite c'est son bruit qui m'a interpellé. En fait pour tout avouer, j'ai pensé un moment que la machine était défectueuse. Lors des essais, nous étions en magasin et donc avec un bruit autour, je n'avais donc pas porté plus d'attention à leur bruit (sauf la JUKI bien sûr). Finalement je me rends compte avec le recul que c'est l'arbre qui tape de façon "mécanique" .

 

DSC04209

 

 

L'éclairage est nettement mieux que la petite loupiotte que j'avais auparavant. Je peux coudre le soir sans allumer mon atelier.

 

DSC04208

 

 

La régularité de son point droit est à tout épreuve, malgré tous les tissus que je lui mets sous le pied. Les lignes sont droites sans que j'ai besoin de "recadrer" en permanence avec mes mains. Là où avant je perdais finalement mon énergie et mon temps, sans forcément m'en rendre compte, je peux maintenant me concentrer sur des choses plus essentielles telles que les finitions ou l'ajout de détails.

Mes fermetures à glissière sont nettement plus propres. Là encore le double entrainement doit y être pour beaucoup.

J'avoue ne pas avoir encore fait de boutonnières...

Maintenant c'est sa durée dans le temps qui fera la différence et me dira si mon choix était le bon.

 

Mais je suis curieuse... qui vous accompagne vous ???

 

 

Posté par laure172 à 16:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

01 février 2015

L'Indécise

Au mois de décembre, je me suis fait une liste exhaustive des patrons que je souhaiterai avoir. L'intérêt de ce genre de liste, c'est que cela permet de refaire le point régulièrement, au moment où l'occasion se présente (Noël, anniversaire, remontemoral...). Je ne sais pas vous, mais moi j'en enlève ainsi régulièrement, me permettant de voir ce que j'aime vraiment dans le temps.

En ce moment, le choix des petits patrons à l'unité, faits par des petites modélistes indépendantes françaises, est assez important et en forte expension.

 

Je profite de ce petit moment du récit pour faire un petit apparté. En effet comme toute bonne bloggeuse coutureuse, le vent est venu jusqu'à moi des méandres qui secouent en ce moment la bloggosphère. Je veux parler des "soupçonneux" plagiats de Marie, pour sa société Aime comme Marie. J'ai lu avec attention les écrits et démonstrations de Biquette. A chacun de s'en faire son idée...

Je ne me sentais pas l'envergure d'en parler ici. En effet beaucoup de filles reconnues en ont parlé (SakiMathilde, Sandra, Tatticotine ...). Et puis je me suis dit que c'était qu'en même moi et mes compères, débutantes autodidactes en couture, qui étions les premières touchées par ce genre de comportement. J'espère juste simplement que Marie donnera des explications et que les autres créatrices continueront de nous offrir le fruit de leur imagination et travail. N'ayant jamais acheté les patrons de Marie, que j'ai toujours trouvé trop chers, la parenthèse se referme donc.

 

Mais revenons à mon affaire. J'avais donc la tunique L'Indécise de MLM dans ma liste. J'avais tout de suite accroché sur cette tunique : l'empiècement dos, les poignets de manche ouverts, la patte boutonnée...

Et puis il y avait son nom qui me correspondait si bien !

C'est en allant chercher les fournitures nécessaires au costume du spectacle de danse de ma grande, que je suis tombée sur une jolie viscose. Mon cerveau a fait tilt. Je me suis connectée directement sur le site de Marisa pour connaître le métrage (vive les smartphones !) et je suis rentrée commander mon patron.

Alors qu'en est-il ?

Les pièces tombent juste et la majorité des explications m'ont parlées. La majorité seulement... J'ai eu un écueil et un gros : la patte boutonnée dit aussi patte capucin (c'est mignon ce petit nom, mais maintenant je sais que c'est juste pour nous faire avaler la difficulté)!

Là s'en est suivi des heures d'errance entre ma machine à coudre et mon ordinateur pour trouver une explication à l'inexplicable. C'est grâce au pas à pas d'Eugénie Poisson que je m'en suis sortie. Et ma foi pas trop mal (sissi au bout de 2h, il faut savoir s'autocongratuler).

Ce qui m'a mis le plus en rogne, c'est que j'avais réalisé finger in the nose celle de ma New Orleans... mais elle n'était pas exactement pareille.

Bref j'en suis venue à bout, et tout c'est passé pour le reste comme sur des roulettes. Jusqu'à l'essayage...

Ces magnifiques poignets ouverts que j'aimais temps, s'avèrent, dans la taille la plus petite, beaucoup trop grands pour moi...

Grosse déception.

Alors comme je venais de livrer une longue bataille pour la patte de bouttonnage, qu'en plus d'avoir des poignets et les mains très fins, à priori j'ai aussi les bras courts (no comment), j'ai coupé.

Donc en conclusion mes détails techniques :

- un passepoil maison, réalisé avec un lien très fin,

- pas de fronces dans le milieu dos mais un pli plat,

- le joli col d'origine (que je n'aurai pas dû entoiler car il s'avère un peu rigide),

- la patte "non boutonnée". J'avais acheté des boutons pour fermer la patte et finalement ça ne me plaisait pas, j'ai donc opter pour des agraphes et donc une fermeture invisible (j'y aurai pensé avant, j'aurai pu mettre des boutons pressions...),

- les manches avec un ourlet,

- le bas de tunique avec biais rapporté.

Et voilà le travail :

DSC04180

 

DSC04181

DSC04182

DSC04183

 

Et maintenant mon petit bonheur porté :

DSC04166

DSC04169

DSC04171

DSC04172

 

Merci Marisa !

 

Posté par laure172 à 17:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

17 janvier 2015

Esprit mémère

Cette année commence par une petite création pour moi.

Dans l'esprit "j'épuise mon stock de tissu", j'ai retrouvé un coupon d'un lainage acheté il y a fort longtemps. Il était dédié à faire une jupe plutôt mini, mais je n'avais pas de patron à l'époque.

Depuis, j'ai le patron de la Perle de Nacre, un modèle que j'adore. Après une réalisation pour moi, pour ma Fleur et une autre pour ma grande (à voir prochainement), et bien j'ai récidivé !

Toujours aussi simple à réaliser, j'adore le résultat. J'avoue juste avoir été un peu feignante, une doublure aurait donné une meilleure finition...

Mais le plus gros bémol vient de l'homme de la maison.

Sollicité lors du positionnement de l'ourlet final, à ma question : "jusqu'où je peux monter pour ne pas faire mémé ?"

La réponse a été sans appel : "la hauteur ne changera rien, ça fait mémé".

Gloups ...

Conclusion, j'ai posé mon biais rapporté au petit bonheur la chance, et au final moi je la trouve moderne ma jupe...

A vous de juger :

 

DSC04126

DSC04128

DSC04131

DSC04134

DSC04136

DSC04137

DSC04141

DSC04142

DSC04147

DSC04148

 

 

Posté par laure172 à 17:41 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

28 décembre 2014

Des cadeaux...

Petit déballage de circonstance ;-)

 

Plaid

DSC03987

 

Coton Linna Morata et polaire

DSC03988

DSC03989

DSC03990

 

 

Couverture Doudou

DSC03999

DSC04001

 

 

Cape de bains

DSC04002

 

Tissus France Duval Stalla

DSC04003

 

Batiste France Duval Stalla

DSC04004

 

 

Couverture nomade Thème Pluie

Taille 0-6 mois, couleurs mixtes

DSC04005

 

Batiste France Duval Stalla

DSC04006

DSC04007

DSC04008

 

 

Couverture nomade - Thème Nuit

Taille 0-6 mois, couleurs mixtes

DSC04009

 

Batiste France Duval Stalla

DSC04010

DSC04011

DSC04012

 

 

 

Couverture nomade - Thème baleine

en taille 0-6 mois et toujours aux couleurs mixtes :

DSC04058

 

Tissu coton Butinette et polaire

DSC04059

DSC04060

DSC04061

 

 

 

Sac à dos

Une récidive pour des petits jumeaux !

DSC04062

DSC04063

DSC04064

DSC04065

DSC04066

DSC04067

 

DSC04069

 

 

Douces fêtes à vous tous(tes) !

Posté par laure172 à 09:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



01 décembre 2014

Noël... là-bas

Pour ceux et celles qui n'auraient pas suivi, je participe à une idée magique inititiée par une maman pleine d'amour.

Le principe : offrir à un enfant en orphelinat en Lituanie, un cadeau pour son anniversaire, Pâques et Noël.

Ce petit présent se transforme toujours en une création remplie d'amour.

Quand on devient fée bricoleuse (sissi c'est grâce à Boutdeficelle que Clochette a trouvé une reconnaissance), on cogite, on s'essaye, on fabrique.... et avec toujours derrière soi, le soutien d'imaginer le sourire de cet enfant à qui la vie n'a pas sourie...

Sergej a juste un mois de moins que ma Edith, c'était donc assez facile de trouver mon cadeau de Noël.

Je voulais partir sur un doudou, mais façon "poupée". C'est à dire, trouver une peluche assez grande pour pouvoir faire d'énormes calins, partager ses secrets comme à un ami.

J'ai longuement cherché, et puis je me suis rappelée avoir vu un peu partout sur la toile, des loups sortis tout droit de l'imaginaire de la créatrice Laetitia Gheno (Laetibricole) :

 

99121372

 

 

 

Seulement voilà le grand gentil loup sort d'un livre...

 

Je suis donc allée, à tout hasard, voir s'il n'existait pas de patron "solo"...

Et je suis tombée sur lui :

j'ai nommé GEDEON, la dragon !

Gedeon-ENVOI

 

 

 

Exactement le copain protecteur et rassurant que je recherchais !

 

Alors, alors, qu'a donné cette idée ???

 

Tout d'abord, j'aurai apprécié que le patron soit en pdf (si tu passes par là Laetitia ;-)) :

- premièrement parce que l'on est pressé de le recevoir,

- deuxièment parce que le format s'y prête,

- troisièmement on s'enlève des frais de port...

 

Ensuite le montage.... soyons sincère... il a été galère, j'ai dû même terminer à la main...

Les raisons à ce long parcours du combattant sont :

- mon choix de tissus: mon velours était relativement rigide, les crêtes et ailes sont en simili cuir donc difficile à coudre,

- les explications sont parfois "rapides". J'avoue avoir scruté à maintes reprises les photos par manque de précisions.

 

MAIS le résultat est magnifique (enfin je trouve). Chaque détail est bien posé, bien pensé. Et j'ai revécu, ce que j'avais ressenti, en réalisant la poupée, il y a 3 ans, c'est à dire la joie de voir apparaître au fur et à mesure la naissance d'un petit être.

Donc en résumé, c'est un très beau patron, mais à ne pas mettre sous les mains de toutes les débutantes.

 

Je vous avoue avoir un noeud au ventre à savoir si SERGEJ l'aimera autant que je l'aime...

 

Et maintenant avalanche de photos :

DSC04017

DSC04018

DSC04019

DSC04020

DSC04022

DSC04023

DSC04024

DSC04025

DSC04026

DSC04027

DSC04028

DSC04029

DSC04030

DSC04031

 

On a besoin de fées !

Si l'idée vous turlupine !

Si l'idée vous interroge

On clique illico prestato, sur la bannière et on envoie un message à Pascale :

 

90705511

 

 

Posté par laure172 à 18:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

23 novembre 2014

La petite soeur

Comme beaucoup d'autres, j'ai jeté mon dévolu sur le premier patron "solo" d'Ivanne : la jupe mini perle

Plusieurs raisons :

- le modèle femme m'avait beaucoup plus à sa réalisation et son rendu

- j'aime l'idée que je peux porter les mêmes vêtements que mes filles (mais non je ne régresse pas...)

- ma grande est actuellement entre 2 tailles, 8 ans de tour de taille et 10 ans en longueur de jambes. Cela peut sembler anecdotique, mais nous sommes en plein marasme face aux pantalons et jupes trop courts.

 

C'était donc la solution idéale, sachant que le modèle se décline à l'infini et est adaptable à plein de tissus, et tout ça pour un prix mini !

 Réalisée en velours milleraies (Tissus du Renard), coton fleuri de mon stock et passepoil maison

J'ai choisi la version B à poches passepoilées

 

DSC03991

DSC03992

DSC03993

DSC03994

DSC03996

DSC03997

 

 

 

Et la petite chose portée par la demoiselle ravie !

 

DSC03978

DSC03979

DSC03980

DSC03981

DSC03986

 

 

 

Posté par laure172 à 11:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

22 novembre 2014

Idées cadeaux, la suite

Petite piqûre de rappel :

Noël approche (quelle nouvelle !?!)

Pour celles qui n'auraient pas bouclés leur hotte, faute d'idées ou de temps (comme moi...)

ou pas commencé (comme moi...).

 

Voici une petite sélection, toute fraîchement sortie du desous du pied de biche, à prix tout doux.

Bien sûr ces créations sont aussi des cadeaux de naissance uniques, puisque personnalisés :

 

Un protège carnet de santé 

DSC03453

DSC03454

DSC03447

DSC03449

DSC03450

DSC03452

 

- Prix : 14,00 € -

 

 

Couverture nomade

Je vous invite à voir son utilisation (pour d'autres éventuelles questions, n'hésitez pas à m'envoyer un petit mail).

Le choix des tissus a été réalisé en concertation avec la future maman. Outre l'aspect esthétique, le niveau de chaleur est partie prenante de la création.

 

DSC03921

DSC03922

DSC03923

DSC03924

 

- Prix 37,00 € -

 

 

Posté par laure172 à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 novembre 2014

Tout d'une grande !

Noël approche et les commandes s'en ressentent.

Je souhaite donc vous proposer des petits messages un peu différents. Déjà ils vont vous montrer tout en détail, pour vous donner, vous aussi, des idées de cadeaux, et surtout faire apparaître les prix.

Je vous propose en avant première la petite dernière, la maman ne l'ayant même pas reçue ...

Il sagit d'un

Ensemble pour Poupée

(d'où mon titre pour celles qui y feraient un peu attention !)

 

Je ne vous cache pas que sa confection est longue, mais quel plaisir....

"la joie d'imaginer des petites mains en train de les manipuler, le plaisir de retourner en enfance..."

 

Mais alors, ça consite en quoi cet Ensemble pour Poupée :

 

DSC03956

 

 

- un nid d'ange

- un sac à langer

- un tapis à langer

- 2 couches

- 3 lingettes

- un bavoir

 

Enfant oblige : tout est lavable à 30°C

 

Mais voyons maintenant tout cela en détails !

 

 

DSC03935

Nid d'ange en coton chintz, coton matelassé, coton fleuri et peinture textile

 

DSC03937

tapis à langer en coton matelassé et biais en coton chintz

 

 

DSC03938

Couches en coton fleuri et polaires assortis

DSC03939

DSC03941

 

Fermetures par scratch, pour plus de faciliter de manipulation, pour les plus petit(e)s

 

DSC03942

 

Bavoir réversible en coton chintz et coton fleuri

DSC03943

 

 

 

 

DSC03949

 

Et pour emporter tout le petit matériel : le sac à langer !

En coton chintz, coton fleuri et matelassé

DSC03945

 

Fermetures par scratch, là encore pour la facilité de manipulation

DSC03946

 

2 poches molletonnés sur le devant, comme ceux des grands !

 

DSC03947

 

Intérieur matelassé pour le moelleux, et surtout la tenue !

DSC03948

 

Bandoulière, elle aussi matelassée pour le confort de portage

 

DSC03950

 

 

DSC03951

 

Des lingettes en matelassé et coton chintz

 

Une dernière photo :

DSC03954

 

Bien sûr, tout cela est personnalisable, en échangeant ensemble sur vos envies de motifs.

Je peux également apposer un prénom ou des initiales.

 

C'est un cadeau à offrir, un présent à transmettre dans le temps...

 

Le prix de cet ensemble est de 49,00 €

 

Il est également réalisable dans des tissus plus hautes gammes (France Duval Stalla, Liberty, Petit Pan...)

Il est alors proposé à 79,00 €

 

 

(les frais de port sont offerts pour cet ensemble)

 

 Pour commander, on clique sur "contacter l'auteur"

 

Joyeux Noël petite Alix !

Et à très bientôt pour d'autres idées cadeaux...

Posté par laure172 à 14:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

01 novembre 2014

"Bon boulô papa ?"

Je vous la présente enfin, j'ai nommé la chambre de "Didith".

Plantons le décor :

- nous sommes au premier étage, dans le prolongement de l'escalier,

- il y a 8 ans se trouvait ici une petite pièce de 9 m2,

- celle-ci nous a été d'un grand secours lorsque nous n'avions qu'un compteur de chantier, puisqu'elle nous permettait de la chauffer sans faire sauter les plombs ! En résumé, à notre emménagement, c'était la seule pièce chauffée... Nous y avions donc installé : un lit simple pour L., notre lit double et le lit à barreaux de C.. Tout cela se trouvait donc à touche touche pour le plus grand bonheur des enfants. Depuis les séjours, en yourte, en famille et la promiscuité, ne nous font plus peur !

- après l'aménagement de quelques chambres, V. s'est donc fait un malin plaisir d'abattre cette cloison : pas besoin de cette chambre (nous en avions déjà 4), nous gagnions un grand palier pour faire une bibliothèque, et surtout le gain d'une grande clarté sur cet espace devant l'escalier, grâce à sa belle fenêtre.

 

Mais voilà.... mimiss E. est arrivée...

 

S'en est suivi de longues discussion avec le maçonélecricienpeintreplombieretc de la maison : Où allions-nous caser cette nouvelle princesse ?

Si au départ, ses frère et soeurs se sont disputés pour partager leur chambre, nous savions qu'à moyen long terme, les choses seraient plus compliquées.

Nous avons fait le tour de la maison pour découper un morceau de pièce; dans 220m2 devaient bien se trouver l'espace que nous cherchions ?

Mais où ?

Alors j'ai négocié la refermeture du palier... sans succès... question d'orgueil, on ne remonte pas un mur que l'on a descendu !

 

Mais l'homme d'ici est arrangeant par nature, il m'a donc proposé une cloison façon atelier.

Alors avouons-le, c'était un nouveau défi pour lui. Mais à priori il adore ça.

 

Je vous présente donc le nouveau décor : la chambre atelier

Voici donc une chambre, qui pourra un jour servir de bureau ou chambre d'amis, réalisée sur- mesure.

 

Vue de l'extérieur (donc côté escalier) :

DSC03862

 DSC03861

 

Les structures métalliques sont en acier et sont fermées par du verre. Nous nous sommes posés la question du plexi, mais pour un rendu façon "verre", le budget explosait.

V. avait fait un plan technique très précis sur ordi. Beaucoup de cogitation pour un résultat que j'adoooore !

Et en plus de n'avoir eu que peu de chutes à la fin, tout s'est plutôt bien déroulé.

Le bas est en contreplaqué peint.

  

Et maintenant l'intérieur :

DSC03859

 

Toute la ossature métallique repose sur strucutre de planches de pin, réalisée aussi sur mesure. Un travail fastidieux, mais qui permet une bonne assise, bien solide, et qui nous propose en bonus plein de rangements !

Je n'avais pas très envie de mettre des rideaux pour "fermer" les casiers. Du coup, tout reste ouvert, ce qui permet à ma jolie-belle de jouer indifféremment avec ses jouets... ou ses vêtements...

Pour un minimum d'intimité, j'ai réalisé un rideau occultant sur-mesure pour fermer à la lumière pendant la nuit.

DSC03855

 

Le mur côté fenêtre a eu le droit à son enduit à la chaux.

Le parquet a été poncé et restera brut, car nous n'avons pas trouvé LE produit pour le protéger sans risque pour notre choupinette.

L'histoire du tour de lit est a retrouver par ici.

DSC03856

 

Un petit bureau et sa chaise chinés par une amie, que j'adoooore (oui j'adore plein de trucs) et miss E. aussi. Merci jolie brune ;-)

DSC03857

 

Le coin lecture n'est pas fini, les coussins de "dossier" sont en cours de réalisation... Pour l'instant l'ancien matelas de lit de bébé et une couette délimite l'espace. Contre toute attente les enfants adorent cette banquette (à méditer pour en faire dans toutes les chambres).

La petit chaise haute en bois était la mienne quand j'étais petite, et le coffre en bois était celui de belle-maman, lui aussi date de son enfance. Je l'ai juste poncé et repeint dans une couleur improbable, que j'adooooore (et oui encore).

L'histoire et la réalisation du pouf est à lire ici.

DSC03858

Les oiseaux en tissus on été réalisé par un trio infernal : les deux grandes soeurs et tata L. :

choix des tissus, marquages et découpages par les plus petites, coutures par la plus grande !

Les 3 oiseaux son liés par un fil et suspendus le long de la verrière.

DSC03860

 

La rosace en plâtre est d'origine, elle avait été démontée (le plafond ayant été cassé et refait), elle a juste reçu un badigeon pour lui redonner de la blancheur.

C'est ensuite posé la question du luminaire. J'étais partie sur une "grappe" de boules japonaises colorées, mais mon idée était soi-disant trop bobo...

Et puis nous sommes tombés sur ces jolis mini abat-jours. Quelques jours à fureter sur LBC, une peinture ferronnerie plus tard, nous voici avec un joli luminaire fait-maison !

Un ferme-porte a été installé pour éviter que la porte ne claque (pas de seconde chance quand tout est en verre....) et il a le mérite de nous assurer également une sécurité puisquelle se referme automatiquement et E. ne peut pas l'ouvrir (sachant qu'elle se trouve face à l'escalier...).

DSC03863

 

 

 

Je ne sais pas trop si mon message retranscrit toute la fierté pour la réalisation de mon homme.... ?

 

EDIT : pour celles qui se perdent sur le blog (et oui il y en a, j'ai des noms !) :

- pour avoir les messages dès qu'ils sortent, il faut s'inscrire à la "newsletter", c'est simple il faut juste mette son mail qui restera confidentiel (c'est en haut à droite du blog),

- pour me passer des commandes, il faut m'écrire via "contacter l'auteur" ( et là c'est en haut à gauche !)

 

Posté par laure172 à 09:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :



Fin »