Je la rêvais depuis la sortie du patron : la petite robe de Vanessa Pouzet.

La tergiversation aura duré.... 2 minutes (?)

Mais de l'idée, l'envie, à la pratique, il y a des mois...

C'est au mois de décembre que j'ai ressorti le patron. J'ai trouvé LE tissu lors d'une petite virée chez Tissus du Renard.

Vous savez ce que c'est, une fois que l'on a tout, on ne rêve que de commencer. Du coup le soir même je m'installais à quatre pattes dans le salon pour la découpe des nombreuses pièces du patron.

C'est le moment d'aborder les "dessous du patrons". En effet la robe est entièrement doublée (robe et manches) et composée d'un parement et d'une doublure. Bref un travail de pro sur le papier.

Me voici donc toute guillerette, le second soir, pour attaquer les choses sérieuses ! Mais là, le drame, j'avais découpé dans mon tissu principal en un morceau le dos (jusque là rien d'irrémédiable me direz-vous : y a qu'à couper en deux), mais j'avais également coupé en 2 la partie de devant (et euh là, bah y a pas de solution)... En fait dans la confusion de la pénombre du salon j'ai inversé mes 2 planches de patron dos et devant...

Je ne sais pas vous, mais moi ce genre de chose, ça se finit à la poubelle (ne surtout pas laisser de trace...). Au dernier moment j'ai eu un sursaut d'intelligence et j'ai récupéré la doublure.

Et bien sûr le patron a été remis dans son classeur, loin de mes yeux...

Et puis une amie est venue, et elle a eu l'extrêêêêêême gentillesse de me délester de coupons de tissus que j'avais moi-même déjà utilisés et qui pourraient avoir une seconde vie dans ses mains de couturière ! Au cours de ce tri, j'ai retrouvé un coupon, composé de laine et soie, dont j'ignore la provenance (pour vous laisser imaginer mon stock de tissus...). C'est en le voyant que ça a fait tilt ! La petite robe pouvait renaître de ses cendres ! Ni l'une ni l'autre n'étions convaincues du résultat, le tissu étant beige à fines rayures roses (sissi c'est possible). Encore une effet "mémérisan" à craindre. Mais après tout, il pouvait-être utilisé pour un test !

Alors cette robe ?

Ce patron ?

Et bien QUE du bonheur ! Elle m'a permis d'apprendre de nouveaux montages, de nouvelles techniques, qui avec les explications de Vanessa se sont réalisés sans souffrances. J'avoue d'ailleurs l'avoir suivi les yeux fermés au moment de monter les épaules, car je ne connaissais pas la technique et ne voyais pas du tout où elle voulait en venir. Mais miracle au retournement, tout était nickel !

J'ai pu aussi tester la pose de la fermeture invisible avec ma nouvelle machine. Là encore pas de souci. Par contre mon tissu, contenant de la soie, ne marque pas les plis correctement. Du coup ma fermeture n'est pas totalement invisible. J'ai longuement hésité à faire une couture autour, mais j'avais peur que cela ne soit pas très joli, donc je ne l'ai pas fait.

Alors maintenant j'attends vos avis : test portable ou non ?

Personnellement je ne sais pas si ce sont les heures à travailler dessus ou la fierté du résultat dans ses jolis détails dessus comme dessous, mais je l'aime beaucoup cette robe !

Pour la taille, j'ai fait : 36 - 36 - 38 (oui j'ai tendance à voir énoooorme mon popotin). Mais mon homme pense qu'un 36 en bas serait parfait (?).

 

rob2

rob3

 

 

Et l'envers du décor (n'est-il pas beau ???)

rob4

 

 

 

Et portée :

rob6

rob7

 

 

Sans chichi :

rob11

 

rob10

 

Et avec une ceinture :

rob8

rob9

 

 

Alors prête pour le bureau ou pas ?

Je rêve déjà d'une nouvelle version en lin pour cet été (?)...